-

Paquienséguy Françoise

Multimédia et web 2.0 : entre pratiques éditoriales et industries créatives

Françoise Paquienséguy
Le terme « multimédia » a été utilisé dès la fin des années 80(1) du siècle dernier pour qualifier des contenus ou des services interactifs « utilisant le seul support numérique, pour le traitement et la transmission de l’information sous toutes ses formes : textes, données, sons, images fixes, images animées réelles…

Contribution à une réflexion sur l’innovation en matière de TIC à l’Université

Françoise Paquienséguy
Cet article analyse et présente un ouvrage essentiel dans l’étude des transformations des Universités françaises au travers de grands programmes nationaux de développement et de déploiement des Tic éducatives en leurs seins : L’Université et les TIC. Ce livre, co-dirigé par Elisabeth Fichez et…

Introduction – École d’été 2008

Françoise Paquienséguy
Texte de présentation faisant suite à l’école d’été « Le déploiement des Tics dans l’enseignement supérieur : évidences et tendances », à l’Institut de la communication et des médias (Université Stendhal), à Echirolles, du 9 au 12 septembre 2008.

Les TICE en tant que techniques de l’information et de la communication – Bilan d’une 2ème phase de recherches (2003-2006)

Abdel Benchenna, Vincent Brûlois, Bernard Miège, Mathilde Miguet, Roxana Ologeanu-Taddei, Françoise Paquienséguy, Philippe Quinton, Adrian Staii
Les Tic ont déjà donné lieu à la production d’une abondante série de travaux de recherche ou à des réflexions argumentées ; la production scientifique s’affirme en même temps que progressent les réalisations et les expérimentations, mais celle-ci demeure dispersée voire disparate au gré des interrogations spécifiques et mono-disciplinaires…

Comment réfléchir à la formation des usages liés aux technologies de l’information et de la communication numériques ?

Françoise Paquienséguy
Les usages des technologies de l’information et de la communication numériques -TICN- ne semblent pas se construire totalement dans la continuité de ceux des Tic analogiques, ni de ceux des médias d’ailleurs, comme se le demandait déjà Serge Proulx en 2005 : « L’arrivée d’Internet marque-t-elle une rupture significative dans l’informatisation et dans nos manières…